Prise en charge

img

L’épilepsie est un symptôme fréquent dans le SA et le SR . Plusieurs types de crises d’épilepsie peuvent se voir mais les absences atypiques et les Myoclonies sont particulièrement fréquentes. Les crises généralisées tonico-cloniques peuvent être le mode d’entrée dans l’épilepsie, notamment à l’occasion d’un épisode infectieux (Convulsion fébrile). Le médecin référent de votre enfant vous apprendra à reconnaître les différents types de crises. 

APPRENDRE À DÉTECTER LES DIFFÉRENTES CRISES 

Les crises généralisées tonico-cloniques (avec ou sans fièvre)

Elles se manifestent par une chute liée à la perte de connaissance puis le corps se contracte. Apparaissent ensuite des secousses rythmiques de tous les membres. Il faut veiller à ce que l’enfant ne se blesse pas en écartant les objets dangereux. Enfin, il y a une période de récupération avec une Hypotonie, une respiration bruyante chez un enfant encore inconscient. 

Ce type de crise peut nécessiter l’utilisation de Buccolam® (en intra buccal) ou de Valium® (en intra rectal) que les parents auront appris à utiliser.

Absences atypiques : crises atoniques et myocloniques

Les absences se caractérisent par un arrêt brusque de l’activité en cours. L’enfant garde habituellement les yeux ouverts, fixes, ne semble plus réagir au monde extérieur pendant quelques secondes à une minute. Dans le syndrome d'Angelman et le syndrome de Rett, les absences sont volontiers associées à des Myoclonies c'est-à-dire des secousses musculaires des membres.

QUELS EXAMENS FAIRE EN CAS DE SUSPICION DE CRISE D’ÉPILEPSIE ?

L’électroencéphalogramme (EEG) de veille et de sommeil

Il est essentiel de réaliser un EEG dans les situations de régression neurologique, même lorsqu'aucune myoclonie n'a été identifiée.

Pas de nécessité de surveillance EEG systématique.

LES TRAITEMENTS ANTI-ÉPILEPTIQUES

Le traitement de la crise d’épilepsie 

Midazolam (Buccolam®) ou Diazépam (Valium®) à faire par l’entourage lorsque la crise d’épilepsie dure plus de 4 minutes.

Les médicaments de l’épilepsie

Les plus fréquemment utilisés sont les suivants : 

  • Valproate de sodium (Dépakine®, Micropakine®)
  • Clobazam (Urbanyl®)
  • Clonazepam (Rivotril®)
  • Lamotrigine (Lamictal ®) Lévétiracétam (Keppra®)
  • Zonisamide (Zonégran®)
  • Éthosuximide (Zarontin®)

Cependant, cette liste n’est pas exhaustive et le traitement est toujours prescrit et évalué en terme d’efficacité et de tolérance, avec le neurologue ou le neuropédiatre.